Vœux du Maire 2018

Si vous ne pouviez être présent le samedi 13 janvier salle Maryse Bastié, retrouvez ici, en vidéo et en texte, l’intégralité des vœux du Maire pour 2018.
La vidéo présente également les voeux de David Kimelfeld, Président de la Métropole, présent lors de la cérémonie.

Monsieur le Président de la Métropole, cher David Kimelfeld, tu as tenu à être présent parmi nous ce jour ; c’est évidemment un grand honneur pour nous et je tenais à te dire que notre tout petit village (3100 habitants) est évidemment très sensible à ta présence, toi qui présides une très grande Métropole de près d’1 400 000 habitants. Merci de t’être déplacé.

Madame Karine Lucas, conseillère régionale voisine puisqu’elle est résidente de Couzon-au-Mont-d’Or et qui représente cet après-midi Monsieur Laurent Wauquiez, Président de notre belle Région Auvergne-Rhône-Alpes. Merci de ta présence fidèle et appréciée, Karine.

Madame Michèle Vullien, Sénatrice du Rhône, ancienne maire de Dardilly. Ta présence me touche Michèle.

Mesdames les députées, je dis mesdames parce que vous êtes deux :
Alors évidemment, il y en a une qu’on connaît bien puisque, en quelque sorte, elle « joue à domicile », il s’agit de Blandine Brocard, conseillère municipale de Saint-Germain ET Députée de notre circonscription. Merci à toi Blandine d’être là.
Mais il y a également une autre Députée qui nous a fait le grand honneur et qui m’a fait le très grand plaisir de venir nous voir aujourd’hui, à Saint-Germain, il s’agit d’Anne Brugnera, députée de la 4ème circonscription du Rhône. Pour nos habitants la 4ème circonscription, c’est une partie de la ville de Lyon ; si je ne me trompe pas, elle a été surnommée la circonscription des Ministres puisque Maurice Herzog, Louis Joxe, Raymond Barre ou encore Dominique Perben y furent députés. Alors ma chère Anne, c’est la période des vœux, je te souhaite donc à titre personnel un avenir radieux.

Mesdames, Messieurs les Maires, vous êtes venus en très grand nombre et sachez que cela me touche, votre présence honore nos habitants qui vous en remercient. Je veux croire que votre présence est davantage due à l’amitié que vous me portez qu’à la qualité bien connue de notre galette et de notre cidre !
Je vais tenter de me livrer au redoutable exercice qui consiste à vous citer nommément ainsi que vos communes, et ce en essayant de n’oublier personne. Si tel est le cas, vous voudrez bien me pardonner.
Corinne Cardona de Poleymieux, Virginie Poulain de Fontaines Saint Martin, Max Vincent de Limonest, Arthur Roche de Genay, Yves Jeandin de Lissieu, Thierry Pouzol de Fontaines sur Saône, Marc Grivel de Saint-Cyr au Mont d’Or, Jacques Pariost de Chasselay, Pascal David de Quincieux, Pierre Gouverneyre de Curis au Mont d’Or, Pierre Curtelin de Saint-Romain au Mont d’Or, Patrick Véron de Couzon au Mont d’Or, Alain Germain de Collonges au Mont d’Or.

Mesdames, Messieurs les élus, chers adjoints et conseillers municipaux,

Mesdames et messieurs les représentants de l’armée, de la Gendarmerie et du Service Départemental Métropolitain d’Incendie et de Secours,

Cher Lieutenant-Colonel Lukic, mon Colonel, un petit mot spécial pour vous dire à quel point nous apprécions votre action et à travers vous l’action des gendarmes. Je n’ignore pas que vous devez nous quitter cette année. Je tiens à dire devant nombre d’élus ici rassemblés et qui, je crois, partagent mon opinion, que nous allons beaucoup vous regretter. Vos équipes sont là partout, tout le temps, et en plus avec le sourire. N’oubliez pas de les féliciter et les remercier de notre part.

Mesdames, Messieurs les représentants d’associations de notre village,
Mesdames, Messieurs les représentants des entreprises, commerces et services de notre village,
Mesdames, Messieurs les membres du Centre Communal d’Action Sociale,
Mesdames, Messieurs les membres du Conseil des séniors,
Chers enfants du Conseil municipal des jeunes,

Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Un petit mot pour remercier nos services municipaux qui œuvrent chaque jour davantage pour notre commune et pour ses habitants. Pour installer et décorer cette salle par exemple : et regardez ces magnifiques gerbes ! Elles sont l’œuvre de nos jardiniers qui ont un vrai talent.
Merci à eux et plus largement à tous les personnels qui aident à faire vivre notre commune au quotidien.

NOTRE PAYS

Notre pays a vécu en 2017 une année tout à fait exceptionnelle.
Il y aura, j’en suis convaincu, dans notre histoire contemporaine, un avant et un après 2017.
Vous voyez, je relisais en écrivant ce discours ce que je disais l’année dernière à la même époque, celle des vœux de 2017.
Je disais alors :
« Nous rentrons dans une année qui va permettre de savoir quel nouveau cap nous souhaitons donner à notre pays.
Nous rentrons dans une année présidentielle au cours de laquelle chacun fera ses choix :
Le choix d’une France où nous nous affronterons, ou bien celui d’une France que nous moderniserons ensemble ;
Le choix d’une France recroquevillée sur elle-même, comme un enfant qui a peur, ou bien celui d’une France qui portera l’Europe, entreprenante et sans complexes dans la compétition mondiale ;
Enfin, le choix d’une France où l’on continuera avec les bons vieux clivages droite-gauche que l’on connaît depuis toujours et qui nous ont mené là où nous en sommes, ou bien celui d’une France qui renversera la table pour inventer un nouveau modèle et une nouvelle façon de faire de la politique en France. »

C’est peu dire qu’en 2017, notre pays a finalement choisi de renverser la table.
Renversé la table, oui ; mais sans casser les verres !
Notre pays ne s’est pas déchiré.
Il a élu le plus jeune président de son histoire ; il s’est doté d’un parlement tout neuf, avec un grand nombre de femmes – et c’était Ô combien souhaitable !
Et nous voilà à présent avec un gouvernement « cosmopolitique » : un peu de droite, un peu de gauche, un peu du centre ; un gouvernement qui finalement ressemble plutôt bien à ce que nous avons su, mesdames et messieurs les Maires, créer dans la plupart des conseils municipaux de nos propres villes et villages… et ça fonctionne plutôt bien je crois !
Alors évidemment, les oppositions sont à l’affût, c’est le jeu de la politique !
Mais nous avons tous vu l’ampleur de l’abstention et des votes extrêmes : elle montre le doute profond qui s’est emparé depuis des années de nos compatriotes vis-à-vis de leur classe politique.
En ce qui me concerne, je suis très clair : je souhaite que ce gouvernement réussisse pour la France.
Alors en ce début d’année 2018, je formule le vœu que nos nouveaux gouvernants sachent redonner aux Français la confiance en l’avenir, la soif de l’engagement et, « en même temps », l’envie de réussir… ensemble.
L’année 2018 sera une grande année pour l’Europe.
Je le répète année après année : l’Europe n’est pas le problème, c’est la solution ;  si nous n’apprécions souvent pas son fonctionnement – à raison quand ils commencent à vouloir mettre des normes partout, et plus spécialement sur nos fromages ! – retroussons-nous les manches, faisons des propositions, changeons l’Europe.
Disons là où nous voulons aller dans tous les domaines : économique, social, fiscal, éducatif…
On va beaucoup vous parler d’Europe cette année. On en parlera aussi à Saint-Germain, soyez-en sûrs.

NOTRE METROPOLE

Notre village comme la plupart de ceux qui l’entourent a la chance exceptionnelle de faire partie de la Métropole de Lyon.
59 communes, 1 400 000 habitants, un pouvoir d’agir et d’investir important dans à peu près tous les domaines (mais David Kimelfeld, son président, nous en parlera tout à l’heure bien mieux que moi).
Bref, c’est un beau bébé.
Par ces pouvoirs qu’elle détient dans à peu près tous les domaines, c’est probablement aujourd’hui l’une des collectivités les plus puissantes de France.
C’est rassurant pour vous, pour nous, pour nos enfants. Parce que vivre dans notre Métropole, c’est vivre dans un territoire puissant qui crée de l’emploi, qui fabrique du logement, mais qui nous aide aussi à passer des caps difficiles dans nos vies lorsqu’on en a besoin.
Toutes les communes y sont aujourd’hui représentées, pour la plupart par leurs maires ou par un adjoint, ce qui leur permet d’être là dans les instances, présents dans les commissions, présents au Conseil de la Métropole qui décide.
Aujourd’hui oui. Mais en 2020 ? La loi dit que compte tenu d’un changement dans le mode de désignation électoral, toutes les communes ne seront plus nécessairement directement représentées à la Métropole de Lyon en 2020.
Il y a là un vrai problème ; un vrai danger ; on ne défend pas aussi bien l’intérêt du citoyen quand on est loin des centres de décision.
Inversement, on n’est pas aussi pertinent quand on décide seul à la Métropole pour le citoyen alors qu’on n’est pas en prise avec ce qui se passe sur le terrain, au plus proche des habitants, au plus proche de vous.
Nous nous battons aujourd’hui pour que cette loi évolue, pour que demain les maires de toutes les communes de la Métropole puissent continuer à défendre directement l’intérêt de tous les citoyens ; je sais que David Kimelfeld, le Président de la Métropole souhaite également que la loi évolue en ce sens. Je sais que Gérard Collomb, Ministre de l’Intérieur, a demandé à ses services de travailler dans ce sens.
Je formule donc le vœu que ce combat, qui est un combat d’avant-garde, aboutisse à la victoire du bon sens.
À présent, passons à notre territoire.

NOTRE TERRITOIRE

Vous voyez, lorsqu’on est Maire, on prend la responsabilité de travailler pour le bien-être de sa commune et de ses habitants.
Mais le bien-être des habitants d’une commune, il ne dépend pas uniquement des décisions de la commune.
Il dépend de la qualité de vie que notre territoire dans son ensemble est en capacité de leur proposer.
Et cette qualité de vie, à quoi tient-elle ?
Avoir un travail, profiter de sa famille, avoir des loisirs culturels et sportifs, pouvoir vieillir heureux sur son territoire…
Avoir un travail, c’est très bien. Mais si vous partez de chez vous aux aurores, que vous mettez 20 minutes à vous trouver une place de parking, que vous voyagez dans un train (parfois en retard), toujours bondé, et que vous rentrez chez vous le soir fatigué et énervé, où est votre qualité de vie ?
Bien vieillir sur son territoire, c’est très bien. Mais si vous manquez de commerces de proximité, si les transports en commun sont éloignés, si vous n’avez pas dans votre commune ou à proximité un logement adapté à votre vieillissement, où est votre qualité de vie ?
Pour répondre à ces besoins de nos habitants, que nous connaissons tous dans le Val-de-Saône, dans les Monts d’Or, voire au-delà, nous avons un choix : travailler ensemble ou séparément. Agir à plusieurs ou bien chacun pour soi.
La Métropole peut nous aider. Mais c’est nous qui devons prendre l’initiative.
Si nous voulons demain obtenir une ligne Trévoux-Sathonay qui désengorgera nos parkings, nos gares, nos trains, nous devons, nous les Maires, tous ceux qui sont concernés, ensemble, structurer et porter notre action auprès des autorités compétentes, avec la Région et la Métropole.
Si nous voulons demain développer une identité économique propre, si nous voulons que davantage de NOS habitants vivent et travaillent sur NOTRE territoire, si nous croyons par exemple que nous avons une carte à jouer dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, dans le domaine de l’agriculture bio et du développement des circuits courts dont l’intérêt va croissant partout en France, alors que nous vivons aux portes de l’Azergues et du Beaujolais, alors que nous vivons aux portes de l’Ain, nous devons, nous les Maires, tous ceux qui sont concernés et qui y croient, ensemble, structurer et porter notre action auprès des autorités compétentes, avec la Région, avec la Métropole, avec le nouveau Rhône, avec le département de l’Ain.

J’aurais pu prendre bien d’autres exemples :
– sur la création de résidences séniors qui pose aujourd’hui question à beaucoup de communes,
– sur la création de circuits touristiques locaux partagés entre le Beaujolais, les Monts d’or, le Val-de-Saône et la Ville de Lyon,
– sur la définition – pourquoi pas ? – de programmations culturelles partagées à l’échelle de notre territoire,
Bref, sur la mise en place de stratégies et de politiques qui collent à notre territoire et aux besoins de ses habitants.
Parce que oui, nous avons besoin d’une identité pour notre territoire.
On le voit bien : les découpages administratifs correspondent rarement à la réalité vécue par nos habitants.
Trop souvent, les frontières administratives deviennent des barrières à la réalisation de nos ambitions et des projets que nous devrions mener ensemble.
Trop souvent, des étiquettes politiques nous empêchent de parler, de réfléchir et d’agir de concert dans l’intérêt supérieur de notre territoire de vie et de ses habitants…
Il est temps de dépasser ces frontières et ces étiquettes qui ont empêché trop de projets de se faire ces 30 dernières années.
Il est temps de rassembler nos énergies pour penser notre territoire à 30 ans et réaliser les projets dont nos habitants ont besoin.
En 2018, nous ferons des propositions pour avancer sur ces sujets.

NOTRE VILLAGE

Urbanisme, habitat, déplacements et stationnement

Vous le savez, notre village se développe.
Notre village attire grâce à sa qualité de vie, à sa gare qui mène au cœur de Lyon en moins d’1/4 d’heure, à ses commerces et ses services dont la proximité est appréciée de tous, à son groupe scolaire en cœur de village, à ses infrastructures qui favorisent le développement de toutes les activités, culturelles ou sportives.
Le Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat sur lequel nous travaillons depuis 3 ans avec les services de la Métropole doit conforter et amplifier cette dynamique.
OUI, notre village doit encore se développer – progressivement bien sûr – de façon étalée sur les 10 à 15 ans qui viennent, et ce pour atteindre une taille critique qui est nécessaire pour garantir la pérennité des commerces et des services que nous avons.

Je vous rappelle les grandes lignes de ce que nous prévoyons :
– deux étendues sur lesquelles nous souhaitons progressivement créer de nouveaux logements, sur les Basses-Brosses d’une part, un peu au-dessus du domaine des Hautannes, et sur la Barollière d’autre part, donc vers la fin de la rue de la Paix ; nous connaissons très bien l’impact de nouvelles constructions sur le cadre de vie, c’est pourquoi ces projets ont été âprement négociés avec la Métropole afin d’en limiter l’impact pour le voisinage.
– Nous prévoyons également la création d’une zone d’activité économique de 4 ha que nous souhaitons développer à côté de l’entreprise Thimonnier ; cette zone devrait permettre à terme la création d’environ 200 à 250 emplois à Saint-Germain ;
– au-delà, nous travaillons toujours avec la Métropole sur la création d’une résidence séniors à Saint-Germain dans la propriété des 4 vents ; nos réunions se sont poursuivies tout au long de l’année 2017 ; elles devraient déboucher cette année.
Prochaines échéances pour ce Plan Local de l’Urbanisme et de l’Habitat ? Le vote définitif en Mars 2018 du projet soumis à enquête publique qui démarrera en avril prochain et doit s’achever en Mai. Le commissaire enquêteur tiendra sur la commune des permanences. Vous pourrez donc naturellement réagir, lui poser vos questions et lui faire vos remarques, conformément à la loi.
Le PLUH définitif devrait donc être voté en fin d’année et sera effectif au 1er trimestre de l’année 2019.
La grande opération de réhabilitation de la Cité cheminote va enfin commencer, après une longue phase d’étude et de consultation. Cette réhabilitation se déroulera en 3 phases :
– 2018 – mi 2019 construction de 2 bâtiments à l’angle de la rue Raymond Mattieu et Gabriel Cordier,
– mi-2019-2020, démolition et reconstruction des immeubles PLM de la rue Gabriel Cordier
– fin 2021- mi 2022, démolition et reconstruction des PLM de la rue Vincenot.
– Dans le même temps, des logements en accession à la propriété seront construits le long du chemin de Maintenue à la place des bains-douches et du PLM. L’ensemble de l’opération préservera les jardins cheminots et visera à réhabiliter les places de vie en conservant une ouverture sur le quartier.  

Concernant le stationnement à la gare :
Le projet de parking relais à étages situé en bordure des voies se précise Les premières pierres seront posées avant la fin de notre mandat. On est en phase d’études. Le dimensionnement devrait être de 700 places.

NOTRE VILLAGE

Les travaux dans la commune

Comme en 2014, 2015, 2016, nous avons limité nos travaux en 2017.
On s’est donc contenté cette année de l’entretien et de la maintenance courante de nos bâtiments, et de quelques aménagements :
– la palissade colorée qui entoure le groupe scolaire en apportant une certaine gaieté ;
– l’éclairage du tennis couvert mais aussi le grillage et la réfection du sol du tennis extérieur ;
– le remplacement de la climatisation de la crèche, ou encore la réfection du toit de l’école élémentaire ;
– et puis des travaux d’embellissement et d’aménagements dédiés à tous dans notre village : je pense aux illuminations qui s’étendent chaque année un peu plus loin dans les rues de notre village ; je pense à l’aire de jeux sur le pré des Anglais qui s’est beaucoup enrichie de nouveaux équipements, mais aussi d’une table de ping-pong et de cages de foot très fréquentées…

En 2018, nous allons encore accélérer car notre commune va se développer et Nous devons anticiper dès à présent ces développements.

– nous avons dû changer d’architecte en cours de route, les études sont lancées pour la création de l’estrade sur l’esplanade intermédiaire entre la Mendillonne et le Pré des Anglais. Cette estrade nous permettra l’organisation de manifestations en plein air (fête de la musique, concerts ou séances de cinéma). Les travaux commenceront avant la fin de l’année pour s’achever début 2019 ;
– les études de réhabilitation de cette salle dans laquelle vous vous trouvez, mais également les études d’agrandissement des écoles sont en cours. Après choix d’un scénario, les travaux devraient s’étaler entre 2019 et 2020.
– les travaux de refonte complète de la rue du 8 mai 45 qui visera, je le rappelle, à diminuer et ralentir les flux de voitures qui traversent le haut du village, mais aussi à remettre les différentes places en valeur et à réduire les problèmes de stationnement, ces travaux démarreront au 2nd semestre 2019. En attendant, un plateau ralentisseur va être installé en face des Hautannes pour faire ralentir les automobilistes.

Les finances

Trois ans et demi que nous sommes extrêmement attentifs à la situation financière précaire de notre commune.
Les efforts fournis en 2014, 2015, 2016 et 2017 pour réduire nos frais de fonctionnement : et bien ces efforts payent.
Ils payent au-delà de nos espérances et nous permettent de poursuivre de façon accélérée le désendettement de notre commune.
Alors après 4 ans sans augmentation d’impôts, ne changeons pas nos bonnes habitudes : en 2018,  zéro augmentation d’impôt pour Saint-Germain.
À noter que compte tenu des investissements auxquels nous allons devoir procéder ces prochaines années, j’ai demandé à un cabinet spécialisé de nous faire une prospective financière sur les 5 ans qui viennent : en clair nous aider à faire un point précis sur l’état financier de notre commune, nous dire où nous en sommes et bien sûr où nous allons.
Le but est évidemment que nous prenions les meilleures décisions possibles.
Nous vous informerons naturellement des résultats de cette prospective financière.

Enfance et jeunesse…

Il n’aura échappé à aucun parent que nous avons très rapidement choisi de revenir à 4 jours d’école. Mais pas n’importe comment. Nous avons conservé le principe de matinées rallongées et d’après-midi raccourcies, car il était reconnu comme meilleur pour l’apprentissage de nos enfants. Mais nous avons aussi libéré le mercredi.
Si nous l’avons fait et proposé aux conseils d’école qui ont validé cette décision, c’est parce que nous avions anticipé les décisions du gouvernement et consulté les parents en amont pour avoir leur ressenti et celui de leurs enfants.
Un peu tôt pour afficher un bilan. Néanmoins, j’étais régulièrement interpellé sur la fatigue des enfants ces 3 dernières années. Je ne l’ai pas été 1 fois cette année.

En outre, en 2017, nous avons instauré des séances de piscine pour tous les enfants de CP et nous allons continuer, mais en plus nous avons mis en place un dispositif qui permet à tous les enfants de CM1 et de CM2 de faire 1 semaine de voile sur la Saône au Yacht club pendant le temps scolaire.
Je vous le disais tout à l’heure : la qualité de vie de nos habitants, c’est quelque chose qui se travaille à plusieurs.
Si nous n’étions pas parvenu à mettre autour de la table tous les partenaires : l’éducation nationale, les enseignants, l’association Yacht club, mais aussi les communes de Poleymieux, d’Albigny, peut-être cette année de Neuville sur Saône, et bien ce dispositif exceptionnel pour nos enfants n’aurait pas pu exister.

Alors bravo à tous les concernés ! On continue bien sûr cette année.

Enfin notre nouveau Conseil Municipal des Jeunes guidé par Clément Prud’homme, son Maire, a bien travaillé cette année.
L’aire de jeux du pré des anglais, c’est eux qui l’avaient demandée. Un stand de troc et une chasse au trésor à la fête de la Saint-Germain. Une soirée Halloween qui a rencontré un grand succès. Un atelier de décorations pour les petits sur le marché de Noël.

Bref, ils travaillent et ça se voit : merci à eux !

Séniors & Action sociale

Le Conseil des séniors est toujours actif sur notre commune.
Les ateliers-mémoire, les ateliers informatiques, les visites de personnes seules à domicile, la navette vers nos commerçants et, 1 fois par mois, vers Neuville-sur-Saône, tout cela s’est passé en 2017 et nous allons bien sûr continuer.
Nous allons en plus prochainement lancer l’opération « photos de classe ».
Je m’adresse ici aux séniors de notre commune. Vous conservez chez vous des photos de classe qui datent d’il y a 50 ans, 60 ans ou +.
Vous allez prochainement être sollicités pour nous les prêter afin que nous les dupliquions, puis nous vous les rendrons et organiserons une exposition.
Alors… fouillez vos tiroirs ! C’est Marie-Danièle PILLARD qui va gérer cette opération. N’hésitez pas à la contacter ou à contacter la mairie.

Je tiens naturellement à remercier chaleureusement l’ensemble des membres du Conseil des séniors qui travaillent ainsi pour tous les séniors de la commune.

Enfin je vous rappelle que nous avons en 2017 mis en place une mutuelle communale à Saint-Germain pour faire jouer la concurrence et profiter des meilleurs rapports qualité – prix.
En clair la possibilité de faire bénéficier les habitants qui n’en ont pas d’une mutuelle à un prix (très) intéressant.

N’hésitez pas, là encore, à contacter la mairie.

Vie culturelle, vie associative & Animations

Il y a encore eu beaucoup d’activités à Saint-Germain en 2017 et nous allons poursuivre en 2018.
Entre les journées au ski, l’escapade à Annecy, le marché de Noël à Carpentras, la soirée des années 80, la fête de la Saint-Germain, notre célèbre dîner en plein air du 14 juillet, tous ces moments, tous ces lieux nous rassemblent.
Ils participent de la vie de notre village, ils favorisent les rencontres et la convivialité entre tous.
Et que dire du nouveau marché du vendredi 16h – 20h sinon qu’il est plébiscité par les habitants comme par les commerçants ? Ils sont moins nombreux l’hiver et c’est normal, mais l’été dernier, ils étaient jusqu’à 19 pour vous proposer leurs produits ! Venez y boire un verre et y grignoter des produits servis gratuitement sur le stand de la mairie.
Un très beau succès signé Paul Didier et Laurence Dandel ; merci à eux.

Plus globalement pour le passé comme pour l’avenir, merci à tous ceux qui s’occupent de la vie culturelle, sportive, associative à Saint-Germain : celle qui nous rassemble, celle qui nous permet de nous mélanger dans ce bien joli village lové entre Saône et Monts d’Or.

Merci à nos associations, plus actives que jamais ; merci à la bibliothèque, à Chantal et toute son équipe de bénévoles : ils sont à présent ouverts tous les jours du lundi au samedi. Bravo pour leur grande disponibilité !

Merci de façon générale à tous les bénévoles qui s’investissent dans la vie associative à Saint-Germain ; vous êtes indispensables ; sans vous, la vie serait moins douce dans notre village.

CONCLUSION

Voilà, avant de conclure et de vous souhaiter nos meilleurs vœux, je vais à présent demander à tous les membres du conseil municipal de bien vouloir accepter de me rejoindre sur l’estrade.
Je le répète année après année, un maire sans son équipe, ça ne fait pas grand-chose.
Ces femmes et ces hommes s’impliquent et travaillent beaucoup pour vous. Pour que la commune avance au quotidien. Pour que vous soyez heureux d’y vivre.
Des habitants participent aussi avec nous et en fonction de leurs compétences pour aider des Saint-Germinois en difficulté à trouver un logement ou à obtenir un travail, pour remettre à plat notre politique d’achat et créer des outils pour réduire nos coûts, pour organiser un événement…
Pour 2018, au nom de toute l’équipe municipale, je souhaite à chacun d’entre vous, ainsi qu’à ceux qui n’ont pas pu venir cette année parce que malades ou fragilisés ou pour d’autres raisons, je vous souhaite de vivre avec équilibre et avec un réel bonheur votre avenir d’habitant, de voisin, de parent, de professionnel et de citoyen.
Tous nos vœux de bonheur et de santé, pour vous, vos familles, vos proches et tous ceux qui vous sont chers,
Tous nos vœux de réussite et de prospérité

Merveilleuse année 2018 !