Vœux du Maire 2019

Retranscription du discours de Renaud George lors de la cérémonie des vœux du 13 janvier 2019.

MOT D’ACCUEIL

Monsieur le Vice-Président de la Métropole, cher Georges Képénékian, représentant David Kimelfeld, le Président de la Métropole qui était là parmi nous l’année dernière ; ta présence aujourd’hui, Georges, est évidemment un honneur pour nous. Mais je tiens à te le dire, c’est aussi pour moi un vrai plaisir que tu te sois déplacé dans notre tout petit village (3100 hab.). Tu représentes la Métropole, certes, mais tu as également été pendant près de 18 mois le maire de Lyon alors que ton ami, Gérard Collomb, était appelé à d’autres fonctions : alors lorsque tu t’adresses à nous, tu sais de quoi tu parles. Ta parole est légitime ET crédible. Merci à toi de t’être déplacé.
Madame Karine Lucas, conseillère régionale voisine puisqu’elle est résidente de Couzon-au-Mont-d’Or et qui représente Monsieur Laurent Wauquiez, Président de notre belle Région Auvergne-Rhône-Alpes. Merci de ta présence toujours fidèle et appréciée, Karine.
Madame le député, madame notre députée, chère Blandine, tu as voulu Blandine, rester conseillère municipale de Saint-Germain, toujours en charge de la vie associative et des manifestions ET en même temps être Députée de notre circonscription. Je te remercie d’être présente, active, impliquée notamment dans cette cérémonie. Mais au-delà, je te remercie de tenir fermement la barre du bateau France compte tenu de ce que toi et l’ensemble des députés vous vivez en ce moment : entre les insultes et les menaces sur les réseaux sociaux, les dégradations de vos permanences, cet espèce de bashing incessant… Tu es présente, tu écoutes, tu réponds, bref, tu fais le job pour lequel nous t’avons élu et tu le fais avec courage. Merci pour ça.
Mesdames, Messieurs les Maires, votre présence honore nos habitants qui vous en remercient.
• Thierry Pouzol de Fontaines sur Saône
• Patrick Véron de Couzon au Mont d’Or
• Virginie Poulain de Fontaines Saint Martin
• Valérie Giraud de Genay qui a pris vaillamment la relève de mon ami, Arthur Roche, décédé il y a 1 an et pour lequel j’ai évidemment une pensée
• Petite pensée pour Jacques Pariost, maire de Chasselay, qui a la meilleure excuse du monde pour ne pas être présent aujourd’hui : il est tout simplement en train de faire le même exercice que moi !

Grosse pensée pour Pascal David, Maire de Quincieux, qui traverse actuellement une période difficile. Pascal, nous sommes évidemment de tout cœur avec toi et avec ta famille.
Mesdames, Messieurs les adjoints et conseillers municipaux qui représentez vos maires et vos communes respectives,
Mesdames, Messieurs les élus, chers adjoints et conseillers municipaux, toujours fidèles
Mesdames et messieurs les représentants de l’armée, de la Gendarmerie et du Service Départemental Métropolitain d’Incendie et de Secours,
Mesdames, Messieurs les représentants des associations de notre village, toujours bouillonnants d’idées et d’initiatives ;
Mesdames, Messieurs les représentants des entreprises, des commerces et des services de notre village,
Mesdames, Messieurs les membres du Centre Communal d’Action Sociale,
Mesdames, Messieurs les membres du Conseil des séniors,
Chers enfants du Conseil municipal des jeunes,
Mesdames, Messieurs, Chers amis,
Un petit mot traditionnel pour remercier nos services municipaux qui œuvrent chaque jour davantage pour notre commune et pour ses habitants.
Votre action est essentielle, parfois invisible, pourtant indispensable pour que nos enfants aillent à l’école en sécurité, pour que nos habitants puissent faire leurs démarches administratives, pour que nos bâtiments soient entretenus ou encore pour que chacun bénéficie en toute quiétude des services de notre collectivité : merci, merci, merci à vous tous.
Un merci un peu spécial à l’Atelier, notre comité des fêtes, qui a décoré avec de nombreux bénévoles cette salle et préparé cette cérémonie.
Vous imaginez bien que transformer la citrouille en carrosse, et une salle de sport en salle des vœux, ce n’est pas chose simple mais vous l’avez fait avec talent. Du fond du cœur, merci.

NOTRE PAYS

L’année 2018 aura été pour le moins… agitée.
Si le titre de champion du monde de football a fait plaisir à tout le monde – ou presque -, le second semestre 2018 ne restera quant à lui pas vraiment dans les annales de notre histoire comme un grand moment de calme et de sérénité !
Face aux réformes menées dans le pays depuis 18 mois, les décisions annoncées en novembre sur la taxation du carburant ont été une goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
Sauf que soyons clairs : ce vase, il était plein depuis bien longtemps. Depuis très longtemps.
Ces 40 dernières années, renoncement après renoncement, promesse non tenue après promesse oubliée, notre pays n’a pas su s’adapter à un monde qui, autour de lui, changeait profondément.
Parce que la France, notre France a profondément changé.
Nous ne sommes en effet plus aux lendemains de la 2nde guerre mondiale, quand notre pays était à reconstruire et que l’emploi n’était pas un problème.
Nous ne sommes plus non plus dans les 30 glorieuses pendant lesquelles les actifs qui finançaient la protection sociale en cotisant pour notre système de santé, pour le chômage, pour la retraite, nous ne sommes plus à l’époque où ces actifs représentaient plus du triple des retraités ! Songez qu’aujourd’hui, nous allons vers un actif et demi pour 1 retraité.
Nous ne sommes plus non plus à l’époque où les canicules étaient l’exception, et la neige en hiver la règle. Nous avons un problème de climat et il nous faut agir urgemment.
Alors oui, la France n’a pas pris ces 40 dernières années les décisions qui auraient dû être prises.
Et aujourd’hui nous en payons clairement le prix parce que ces décisions, compte tenu de l’urgence, il faut toutes les prendre en même temps !
Or notre pays, nos entreprises, nos habitants sont déjà les plus taxés et les plus imposés d’Europe.
Alors oui, la colère qui s’exprime aujourd’hui, on peut aisément la comprendre.
Oui, les français qui chaque jour ont de plus en plus de mal à boucler des fins de mois, et ce de plus en plus tôt dans le mois, c’est une réalité qu’il faut traiter.
Le message a été exprimé et entendu. Maintenant, au boulot ! Il nous faut nous retrousser les manches et travailler.

En ce qui nous concerne, à Saint-Germain, dès mercredi prochain à 20h30, je vous convie à venir dans cette même salle pour les premiers débats du territoire sur ce sujet des mouvements sociaux : pour discuter, pour s’écouter, pour débattre des attentes des uns et des autres, pour faire un diagnostic collectif de la situation, pour établir la liste des sujets prioritaires qu’il nous faudrait traiter.
Cette première réunion, elle est ouverte aux habitants de la commune mais au-delà à tous ceux que cela intéresse : j’ai rencontré cette semaine des représentants des Gilets Jaunes du Rond-point de Genay ; mais aussi ceux du péage de Villefranche : certains de leurs membres m’ont d’ores-et-déjà confirmé leur participation mercredi.
Au-delà, lorsque nous aurons mieux défini les grands thèmes que nous devrons traiter, il y aura d’autres réunions, à Saint-Germain et ailleurs sans doute : je sais que certains maires sont intéressés à ce que nous travaillons ensemble sur ces questions. Certains seront d’ailleurs là mercredi pour écouter ces débats.
Parce qu’après le temps de la colère, je souhaite que 2019 soit pour nous l’année du débat, l’année de tous les débats.
Mais cela ne pourra se faire que si les maires se mobilisent pour organiser ces débats et ces réflexions partout sur le territoire. Mesdames, messieurs les maires, nous sommes légitimes pour cela.
Cela ne pourra se faire que si les habitants sortent de chez eux, que les gilets jaunes quittent les ronds-points et qu’ensemble nous débattions et trouvions des solutions ou des pistes à explorer.
Parce que oui mesdames et messieurs, c’est très exactement cela la démocratie, et pas autre chose !
Alors n’hésitez-pas. Venez ce mercredi à 20h30 dans cette salle.
Avec du bon sens et de la bonne volonté, entre l’état-providence et le tout-libéral, la France a une occasion exceptionnelle de sortir par le haut de la situation actuelle et d’inventer un nouveau modèle pour les 20 prochaines années.
C’est en tout cas le vœu que je formule pour 2019.

NOTRE METROPOLE

Notre village, comme la plupart de ceux qui l’entourent, a cette chance exceptionnelle de faire partie de la Métropole de Lyon : je vous le dis année après année et cérémonie des vœux après cérémonie des vœux.
o 59 communes, 1 400 000 habitants, un pouvoir d’agir et d’investir important dans à peu près tous les domaines.
Bref, c’est un beau bébé dont mon ami Georges Képénékian nous parlera tout-à-l’heure.
o Toutes les communes y sont aujourd’hui représentées, pour la plupart par leurs maires ou par un adjoint, ce qui leur permet d’être là dans les instances, présents dans les commissions, présents au Conseil de la Métropole qui prend des décisions importantes pour votre quotidien à vous, les habitants.
o Aujourd’hui, c’est comme cela que ça se passe. Aujourd’hui. Mais en 2020 ? Compte tenu d’un changement dans le mode de désignation électoral, toutes les communes ne seront plus nécessairement directement représentées à la Métropole de Lyon en 2020.
C’est-à-dire que nous continuerons bien sûr, nous, Saint-Germain, à faire partie de la Métropole, mais que nous pourrions bien ne plus y avoir de représentant issu de notre commune.
Il y a là un problème ; un vrai danger en fait ; on défend moins bien l’intérêt du citoyen quand on est loin de l’endroit où les décisions se prennent.
Pour autant, il ne faudrait surtout pas demain opposer la Métropole aux communes qui la composent : l’intérêt de tous passe par une répartition bien pensée des rôles, des investissements, des compétences, des moyens.
Mais pour que cette répartition se passe bien, encore faut-il pouvoir s’en parler au quotidien.
Les communes, leurs élus, c’est le premier échelon de la démocratie locale ; celui vers lequel les habitants se tournent naturellement.
Si le mode de scrutin prévu en 2020 ne permet plus aux communes d’être toutes directement représentées au futur Conseil de la Métropole, eh bien mes amis, il va falloir trouver des solutions pour que les communes et leurs maires conservent des lieux de débat, des lieux de discussion, des lieux de construction des décisions.
C’est indispensable pour porter la voix des habitants dans le débat métropolitain de demain.
Parce que nous en sommes convaincus, nous avons créé à quelques-uns avec quelques maires un nouveau groupe politique, il n’y a même pas un mois : il s’appelle « Demain… La Métropole ! ».
Ce groupe, il va travailler sur ces questions de gouvernance et ce avec tout le monde : gauche, droite, centre, qu’importe… Ce n’est pas le sujet !
Ce groupe politique, il veut penser la Métropole de demain.
La Métropole de dans 20 ans.
La Métropole de vos enfants.
On s’en reparlera tout au long de cette année.

NOTRE VILLAGE

Urbanisme, habitat, déplacements et travaux

Vous le savez, notre village se développe.
Notre commune attire grâce à sa qualité de vie, à sa gare qui mène au cœur de Lyon en moins d’1/4 d’heure, à ses commerces et ses services dont la proximité est appréciée de tous, à son groupe scolaire en cœur de village, à ses infrastructures qui favorisent le développement de toutes les activités, culturelles ou sportives.
OUI, notre village doit encore se développer – progressivement bien sûr – de façon étalée sur les 10 à 15 ans qui viennent, et ce pour atteindre une taille critique qui est nécessaire pour garantir la pérennité des commerces et des services que nous avons.
Le Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat qui va permettre ce développement progressif sera définitivement voté au cours de ce 1er semestre.
Je vous rappelle les grandes lignes de ce que nous prévoyons :
– deux étendues sur lesquelles nous souhaitons progressivement créer de nouveaux logements, sur les Basses-Brosses d’une part, un peu au-dessus du domaine des Hautannes, et sur la Barollière d’autre part, donc vers la fin de la rue de la Paix ; nous connaissons très bien l’impact de nouvelles constructions sur le cadre de vie ; c’est pourquoi ces projets ont été négociés avec la Métropole afin d’en limiter au maximum l’impact pour le voisinage.
– Nous prévoyons également la création d’une zone d’activité économique de 4 ha que nous souhaitons développer à côté de l’entreprise Thimonnier ; cette zone devrait permettre à terme la création d’environ 200 emplois à Saint-Germain ;
Au-delà, de multiples projets sont en cours ou à venir.
Concernant les cités cheminotes :
C’est parti ! Une première phase a débuté avec la démolition des garages et d’un premier immeuble dit des « sous-chefs » : la construction d’un nouvel immeuble débute et se terminera en décembre 2019. Puis viendra une seconde phase qui concernera la démolition des PLM sur Gabriel Cordier, après que les habitants aient pu être relogés. Une nouvelle fois 18 mois de travaux. Enfin une dernière phase pour 18 mois encore concernant les PLM du chemin de Maintenue, le bâtiment des bains-douches et ceux de la rue Paul Villemot. Dans le même temps, la rénovation des autres bâtiments sera menée. Alors oui, il va falloir s’armer un peu de patience mais nous aurons construit pour l’avenir, comme nos anciens ont su le faire en leur temps.
En ce qui concerne le parking de la gare :
Dès le début de notre mandat, nous avons souhaité que la commune bénéficie d’un parking d’une taille bien supérieure à tout ce qui avait pu être imaginé par nos prédécesseurs.
La fréquentation de cette gare qui ne cesse d’augmenter, l’urgence de proposer aux usagers une solution de stationnement vivable, notre volonté de maintenir la place majeure de notre gare dans le Val de Saône, tout cela nous a permis de convaincre la Métropole d’investir lourdement.
De fait, un parking à étages de 500 places extensible à 700 places sera construit entre les voies ferrées et le talus de la rue Paul Villemot.
Dans ce projet, une attention toute particulière a été prise pour faire la part belle au co-voiturage et au stationnement des deux roues.
Ces travaux débuteront en 2020 et devraient s’achever fin 2021. Un défi de taille nous attend pendant la période de travaux, en réduire au maximum l’impact pour les usagers comme pour les riverains.
En ce qui concerne la résidence séniors
Quand on vieillit, on peut parfois avoir du mal à faire face à l’entretien de son logement ou de son jardin, on peut aspirer à trouver un logement adapté, dans un environnement chaleureux, à proximité des commerces et des services…
Voilà l’esprit dans lequel nous avons abordé avec la Métropole de Lyon, propriétaire du domaine des 4 Vents, la requalification de cet ensemble situé en bas de la rue de la Combe, à côté de la Mairie.
Le projet est ambitieux : il s’agit de faire une rénovation de qualité de la bâtisse ancienne pour faire des appartements d’accession à la propriété pour des actifs, et construire à côté un immeuble d’une vingtaine de logements adaptés, disponibles à la location pour nos aînés, quel que soit leur niveau de revenu.
En parallèle, nous souhaitons récupérer le parc pour que tous les Saint Germinois puissent en profiter. Nous aurons alors 2 espaces, le pré des Anglais pour les activités de plein air en famille, et le parc des 4 vents pour le calme dans un écrin de verdure.
La première pierre de ce projet devrait être posée courant 2020 pour un projet qui s’achèvera environ 18 mois plus tard.
En ce qui concerne la scène extérieure, que nous souhaitons mettre sur l’esplanade intermédiaire entre la Mendillonne et le Pré des Anglais : cette scène nous permettra l’organisation de manifestations en plein air (fête de la musique, concerts ou séances de cinéma). Je vous avais dit l’année dernière que les travaux commenceraient fin 2018 pour s’achever au printemps 2019.
Les études ont pris un peu de retard ; nous sommes aussi, c’est vrai, un peu difficiles dans nos choix esthétiques ; nous ne voulons pas faire n’importe quoi !
Bref, tout cela devrait être achevé plutôt au courant du second semestre de cette année : on l’aura donc inauguré avant notre prochaine cérémonie des vœux !
En ce qui concerne l’agrandissement de notre école qui intéresse bien des parents.
Les études se sont déroulées comme prévu l’année dernière.
Les travaux vont donc commencer dès cette année, à partir du mois de juin.
Ces travaux vont nous permettre de bâtir un nouvel espace de cantine beaucoup plus grand que l’actuel : il se situera là-haut, sur le balcon ainsi que dans tous les espaces de rangements et de vestiaires qui existent derrières ces murs que vous voyez et que nous abattrons ; cet espace de restauration, il sera vitré et s’étalera sur toute la longueur du bâtiment. Il sera bien sûr directement accessible depuis l’intérieur de l’école.
Au passage, je tiens à remercier Cédric Drevet, conseiller municipal, qui s’est beaucoup mobilisé sur ce projet, comme sur celui de l’isolation phonique de la cantine actuelle, ou encore la mise en place d’un système de dispositif de type self aux prochaines vacances de février.
Nous aurons également un nouveau bâtiment dont la construction démarrera à l’automne et qui sera construit là, derrière moi, exactement derrière ce mur, dans l’angle entre le bâtiment de l’école élémentaire et cette salle Maryse Bastié. Ce bâtiment sur 3 niveaux aura au rez-de-chaussée des zones de vestiaires et de rangements accessibles depuis cette salle, au 1er étage 2 classes, et au 2ème étage encore 2 classes. On aura donc à l’issue de ces travaux un groupe scolaire de 20 classes, ce qui devrait nous laisser le temps de voir venir…
Enfin, dernière partie de l’aménagement, nous referons l’isolation thermique de cette salle qui le mérite depuis bien longtemps : cette façade sera notamment complètement refaite. Mais nous allons aussi refaire complètement le sol qui est dans un état plutôt dégradé et là encore depuis trop longtemps. Ces travaux sont programmés dans la foulée de l’agrandissement de l’école, entre mi-juin et mi-septembre 2020 : c’est très précis, c’est pendant l’été, et c’est évidemment pour permettre à toutes les associations qui utilisent cette salle tout le reste de l’année de poursuivre leurs activités à peu près normalement.
Enfin, en ce qui concerne les travaux de la rue du 8 mai 1945, ils vont également démarrer cette année.
Je rappelle que ces travaux de refonte complète de la rue visent d’abord à diminuer et à ralentir les flux de voitures qui traversent le haut du village, mais aussi à remettre les différentes places en valeur tout en évitant les problèmes de stationnement.
Une réunion publique a eu lieu en fin d’année dernière sur ce sujet donc je ne vais pas revenir dessus.
Simplement vous dire qu’une première phase de travaux démarrera vers la mi-mai pour s’achever à la fin du mois d’août : elle concernera la voirie et les trottoirs de la rue du 8 mai entre le croisement Rue Renardon et le croisement Avenue de la résistance
Le reste de la rue ne sera pas abordé avant l’année suivante et donc on aura le temps de s’en reparler.
Sachez simplement que cela signifie qu’entre mi-mai et fin juin, les enfants devront descendre à pied à la mairie pour prendre leur bus pour se rendre au collège puisque la rue du 8 mai sera fermée sur cette portion en journée. C’est bien pour cela que nous avons souhaité concentrer les travaux sur l’été.
Enfin pour en finir avec le sujet « travaux », sachez que comme beaucoup d’autres communes en France, nous réfléchissons à un projet d’extinction de l’éclairage de la commune la nuit. Pas nécessairement toute la nuit non plus, mais disons dans des horaires pendant lesquels a priori 99% de la population est chez elle (Minuit – 5 heures du matin ?).
Ce type de projet répond à un double enjeu écologique (parce que l’éclairage nocturne nuit à la biodiversité) mais également économique bien sûr (parce que le coût de l’électricité nuit au portefeuille de la commune !).
On réfléchit donc on a rien décidé pour l’instant. On a lancé un groupe de travail « extinction éclairage public » suite à un appel à candidature passé dans le Petit Potin de novembre. Le groupe est composé de 6 habitants que nous remercions chaleureusement pour leur investissement ainsi que de 2 élus. L’objectif est de faire des propositions au conseil municipal pour définir les actions à mettre en œuvre.

NOTRE VILLAGE

Les finances

Bientôt 5 ans que nous sommes très attentifs à la situation financière fragile de notre commune.
Au printemps dernier, la CANOL, célèbre association de contribuables qui note les communes s’est rappelée à notre bon souvenir.
Alors qu’en janvier 2014, nous n’étions même pas encore élus, la CANOL avait mis la commune à la 59ème place sur 59 pour sa gestion, avec une note de 2/20.
Au printemps dernier, ils ont refait un classement, 3 ans après. Nous y sommes passés de la 59ème et dernière place à la 26ème place avec une note de 10/20.
Nous sommes notamment classés 3ème en matière de stabilité des impôts, et 6ème pour notre maîtrise des dépenses de fonctionnement. Jolie récompense !
En 2018 comme dans les années précédentes, nous avons été très prudents dans notre gestion.

L’année 2018 devrait une fois encore et pour la 5ème fois consécutive dégager un excédent de fonctionnement plutôt élevé.

Ne vous y trompez pas : depuis 5 ans, ces excédents nous permettent d’assurer les investissements courants de la commune, c’est-à-dire de faire les travaux nécessaires mais sans emprunter.

Ça nous permet en même temps de poursuivre le désendettement de la commune, c’est-à-dire de rembourser nos banquiers à qui nous devions beaucoup, beaucoup d’argent.

Alors aujourd’hui ça va mieux. Ça va même beaucoup mieux, et ça nous donne des marges de manœuvre… pour nous ré-endetter de nouveau !

Eh oui ! Parce qu’agrandir une école, élever un nouveau bâtiment, faire un nouveau restaurant scolaire, rénover entièrement une salle polyvalente, ce sont de très gros travaux qui coûtent cher et qu’on a reculé le temps de se refaire une santé financière, mais maintenant on ne peut plus attendre.

Nous avons donc le choix entre un emprunt ou augmenter les impôts. Ou bien les 2.

Nous choisissons l’emprunt et nous n’augmenterons pas les impôts.

5ème année consécutive sans augmentation d’impôts, ne changeons pas nos bonnes habitudes.

NOTRE VILLAGE

Enfance et jeunesse…

Le nombre d’enfants ne cesse d’augmenter à l’école, donc à la cantine et au périscolaire.

Nous avions instauré des séances de piscine pour tous les enfants de CP.
Eh bien on élargit maintenant aussi ce dispositif pour tous les enfants de CE1.
Inutile de vous dire qu’ils sont ravis.

Par ailleurs, on continue le dispositif qui permet à tous les enfants de CM1 et de CM2 d’aller avec leurs enseignants faire 1 semaine de voile sur la Saône au Yacht club sur le temps scolaire.

Nous avons également réactivé notre dispositif qui permet d’accompagner après l’école les enfants qui pourraient avoir des difficultés d’apprentissage. Nous avons donc embauché des personnes qui récupèrent les enfants après l’école et les aident sur les difficultés qu’ils rencontrent pour qu’ils puissent progresser.

Enfin notre Conseil Municipal des Jeunes guidé par Clément Prud’homme achève doucement son mandat.

Je tiens devant vous à les féliciter parce qu’ils n’ont pas chômé, qu’ils ont pris leur rôle très au sérieux et que les résultats sont là :
• L’aire des jeux du Pré des anglais que vous avez largement voulue a été réalisée avec de nouveaux agrés, des cages de foot et autres tables de ping-pong
• Vos soirées Halloween ont rencontré un très gros succès (je le sais j’y suis passé)
• Vos animations au marché vous ont également permis de financer vos activités
• Bref, vous vous êtes montrés à la hauteur, alors… chapeau !

NOTRE VILLAGE

Séniors & Action sociale

Notre Conseil des séniors est toujours aussi actif sur la commune.

Entre les ateliers-mémoire et maintenant les ateliers d’écriture, les visites de personnes seules à domicile, la navette qui amène nos séniors faire leurs courses au centre-village bien sûr, mais maintenant également au marché ; tout cela s’est bien passé en 2018 et nous allons bien sûr continuer en 2019. On y rajoute à présent l’aide informatique sur rendez-vous avec notre ami Arthur à la manœuvre qui aide à la bibliothèque tous ceux qui ont des difficultés !

Difficile de ne pas citer également l’opération « photos de classe » qui a rencontré un énorme succès. Des personnes sont venues des villes et des villages d’à côté pour venir découvrir cette exposition que nous avons dû prolonger.

Il se dit qu’on devrait recommencer cette année une opération photos anciennes mais cette fois peut-être tournée vers toute la vie d’avant dans notre village, les événements, le travail, la gare, les commerces, etc… Nous verrons !

Je tiens naturellement à remercier chaleureusement l’ensemble des membres du Conseil des séniors qui travaillent ainsi pour tous les séniors de la commune.

Enfin je vous rappelle que nous avons en 2017 mis en place une mutuelle communale à Saint-Germain pour faire jouer la concurrence et profiter des meilleurs rapports qualité – prix.

En clair la possibilité de faire bénéficier les habitants d’une mutuelle à un prix (très) intéressant.

Les mutuelles pour les séniors, c’est souvent cher. Alors venez vous renseigner.

N’hésitez pas, là encore, à contacter la mairie.

NOTRE VILLAGE

Vie culturelle, vie associative & Animations

Il y a encore eu beaucoup d’activités à Saint-Germain en 2018 et nous allons poursuivre en 2019.
Entre les journées au ski, l’escapade au carnaval d’Annecy, le marché de Noël à Aix-en-Provence, la fête de la Saint-Germain, notre célèbre dîner en plein air du 14 juillet, nos marchés du lundi et du vendredi soir, et puis depuis cette année, « Les Olympiades » qui ont lieu sur le Pré des anglais à la rentrée de septembre, tous ces moments, tous ces lieux nous rassemblent.
Ils participent de la vie de notre village, ils favorisent les rencontres et la convivialité entre tous.
Plus globalement pour le passé comme pour l’avenir, merci à tous ceux qui s’occupent de la vie culturelle, sportive, associative à Saint-Germain : celle qui nous rassemble, celle qui nous permet de nous mélanger dans ce joli village lové entre Saône et Monts d’Or.
Merci à nos associations, plus actives que jamais ; merci à la bibliothèque, à Chantal et Arthur et toute leur équipe de bénévoles : ils sont ouverts tous les jours du lundi au samedi, et nous allons même bientôt vous proposer une ouverture le dimanche.
Chapeau à l’association FUTSAL Saône Mont d’Or qui a réussi à atteindre l’année dernière le stade de la finale de la Coupe de France, excusez du peu ! Un parcours absolument incroyable à mettre au crédit des joueurs bien sûr, mais également d’une équipe dirigeante solide animée par Anthony Gandi, son Président. Chapeau bas, messieurs !
Chapeau également au Sou des écoles : cette association est clairement l’une des plus actives de notre village, et c’est pour le bénéfice des enfants de nos écoles. Alors bravo pour votre investissement remarquable et merci pour eux !
Merci de façon générale à tous les bénévoles qui s’investissent dans la vie associative à Saint-Germain ; vous êtes indispensables ; sans vous, la vie serait moins douce dans notre village.

CONCLUSION

Voilà, avant de conclure et de vous souhaiter nos meilleurs vœux, je vais à présent demander à tous les membres du conseil municipal de bien vouloir accepter de me rejoindre sur l’estrade.
Je le répète année après année, un maire sans son équipe, ça ne fait pas grand-chose.
Ces femmes et ces hommes s’impliquent et travaillent beaucoup pour vous. Pour que la commune avance au quotidien. Pour que vous soyez heureux d’y vivre.
Des habitants participent aussi avec nous et en fonction de leurs compétences pour aider des Saint-Germinois en difficulté à trouver un logement ou à obtenir un travail, pour remettre à plat notre politique d’achat et créer des outils pour réduire nos coûts, pour organiser un événement…
Pour 2019, au nom de toute l’équipe municipale, je souhaite à chacun d’entre vous, ainsi qu’à ceux qui n’ont pas pu venir cette année parce que malades ou fragilisés ou pour d’autres raisons, je vous souhaite de vivre avec équilibre et avec un réel bonheur votre avenir d’habitant, de voisin, de parent, de professionnel et de citoyen.
Je vous souhaite une année d’optimisme, de volonté, d’audace et de bienveillance !
Tous nos vœux de bonheur et de santé, pour vous, vos familles, vos proches et tous ceux qui vous sont chers,
Tous nos vœux de réussite et de prospérité.
Merveilleuse année 2019 !